Souder une gouttière en zinc : comment cela se passe ?

À la fois solide et esthétique, une gouttière en zinc intéresse de plus en plus de ménages. De plus, son installation est à la portée des particuliers. Pour être bien placée, une gouttière à zinc nécessite d’être soudée. La soudure de cet équipement peut être réalisée par tout le monde à condition d’avoir une notion du domaine et de munir des matériels nécessaires. Pour réaliser vous-même ce travail, voici tout ce dont vous devez savoir.

Une bonne préparation s’impose !

Le changement des gouttières ou leur mise en place nécessite l’assemblage des éléments qui se fait par soudure. Pour souder comme un pro votre gouttière en zinc, il est impératif de bien vous préparer. Pour cela, il est important d’assurer que la surface sur laquelle vous allez travailler soit impeccablement propre. Dans certains cas, le recours à un décapant est recommandé pour nettoyer en profondeur le support. C’est bien évidemment l’assurance que les éléments se soudent excellemment. Pour un résultat impeccable, il est vivement recommandé d’orienter votre choix vers un décapant destiné au métal. Toutes les formes peuvent être choisies, à condition que vous maîtrisez leur usage.

Avant de procéder à la soudure de votre gouttière en zinc, il est aussi nécessaire d’être bien équipé. Vous devez trouver le fer à souder qui convient à ce procédé. Un modèle portable ayant une bonbonne intégrée est recommandé étant donné que son usage facilite l’accessibilité à la gouttière. Par contre, vous pouvez vous munir d’un fer à couvreur professionnel pour avoir plus de précision dans votre réalisation. C’est un outil qui vous offre le privilège de moduler la température en fonction de vos besoins. Pour finir, il est vivement conseillé d’être équipé d’accessoires de sécurité comme les lunettes de protection ou bien une paire de gants.

Lire aussi :   Quel traitement choisir pour ma charpente ?

La soudure à froid

Les étapes à réaliser pour la soudure d’une gouttière en zinc dépendent entièrement de la méthode utilisée. Pour la soudure à froid, vous devez vous munir d’un mastic silicone qui assure à l’équipement une bonne étanchéité.

Après le nettoyage de la zone à souder, vous devez extruder le mastic silicone pour pouvoir l’appliquer directement sur les bords des éléments à coller. Pour un solide collage, assurez 5 cm de recouvrement. Il ne vous reste ainsi qu’à réaliser l’assemblage des éléments. Parfois, vous devez vous munir de serre-joints pour assurer une excellente étanchéité à l’installation.

La soudure à l’étain

Si vous voulez garantir la longévité de votre gouttière, il est préférable de choisir la soudure à l’étain. Après le dépoussiérage et le nettoyage de la zone à souder, vous devez placer les points de soudure le long de la zone de jonction. Cette étape se fait grâce à l’étain et au fer à souder. Il vous est par la suite nécessaire de lisser les points de soudure en faisant passer dessus la panne de votre fer à souder. Il ne vous reste ainsi qu’à assembler les éléments.

Pour enlever les traces d’oxydation, il est recommandé de décaper de manière régulière la panne du fer à souder sur une pierre d’ammoniac.

Faire recours à un professionnel du domaine

La soudure à l’étain implique un savoir-faire du domaine, d’où la nécessité d’engager un professionnel en la matière. Effectivement, savoir manier un fer à souder n’est pas suffisant pour l’accomplissement de ce procédé. Ceci requiert une très bonne vigilance.

Lire aussi :   Quel sabot de charpente choisir ?

Faire recours à un connaisseur en la matière pour souder votre gouttière en zinc est aussi l’assurance d’un résultat de bonne qualité. En effet, il dispose d’un savoir-faire pour réaliser le processus en respect des normes en vigueur. Aussi, il sait manier en toute sécurité l’outil. Engager un professionnel pour la réalisation de ce processus vous permet de reste serein étant donné qu’il s’occupe de tout.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *