Quelles sont les qualités d’un bon charpentier ?

Ériger une habitation ne peut se faire sans la mobilisation de professionnels qui s’y connaissent en bâtiment. Chacun de ces artisans a son rôle à jouer pour la réussite du projet de construction. L’intervention du charpentier fait partie des plus importantes. Pour bien jouer sa partition, ce dernier doit avoir un riche bagage technique et un lot important de qualités. Découvrez dans cet article les qualités auxquelles se reconnaît le bon charpentier.

Être bien formé
La formation est sans conteste la première qualité d’un bon charpentier. Plus qu’une qualité, c’est le tremplin d’acquisition de toutes les qualités inhérentes à la profession. C’est aussi la porte d’entrée dans le milieu de la charpenterie. Un bon charpentier doit donc être le fruit d’une formation complète. Cette dernière doit être sanctionnée par des diplômes aussi variés qu’un CAP, un Bac, un BTS, une licence professionnelle ou tout autre diplôme de technicien en charpenterie ou métiers voisins.

Bien évidemment, il ne suffit pas de brandir un diplôme professionnel en charpenterie pour être bon charpentier. Il faut avoir le bagage intellectuel et technique qui l’accompagne afin de répondre spontanément et efficacement aux exigences ponctuelles du métier.

Quelles sont les qualités d'un bon charpentier ?

Être bon calculateur
La charpenterie, c’est un métier de matheux. L’art de manier les chiffres et les algorithmes est une qualité qu’on acquiert par la formation mais il faut continuer à le développer pour être le meilleur charpentier possible. Le bon charpentier doit donc être un amoureux de la géométrie et bon pour faire des calculs mentaux, rapidement et efficacement. C’est indispensable pour ne pas se méprendre sur les dimensions et se laisser embrouiller dans les prises de mesures.

S’y connaître en outil informatique
Vous l’aurez compris, un bon charpentier, c’est aussi un petit geek pour qui les ordinateurs n’ont pas de secret. La charpenterie a beau être un métier de terrain, s’y connaître en outil informatique est primordial car le travail se modernise et se digitalise de plus en plus. Vous serez donc continuellement appelé à utiliser des logiciels pour concevoir des formes dans l’espace.

Dextérité et précision
Être charpentier n’est pas un rêve à nourrir quand on se sait maladroit. La dextérité et la précision sont ce qui définit le bon charpentier. Sur les chantiers, le charpentier est appelé à manier scie, visseuse, perceuse, du matériel léger, lourd, sensible. La précision dans les gestes doit être son fort. Sans quoi, un accident est très vite arrivé qui mettra non seulement sa vie en danger mais également celle de ses collègues. Et on est d’accord que personne ne veut avoir un maladroit dans son rayon. Voulez-vous faire carrière en charpenterie ? Travaillez alors votre dextérité.

Être solidaire
Poser une charpente, l’entretenir ou faire tout autre travail qui touche la charpente ne reposent pas sur un seul charpentier mais sur toute une équipe composée aussi bien de charpentiers confirmés que de débutants. Cela va sans dire que la profession de charpentier est un métier de groupe. Le bon charpentier doit donc pouvoir travailler en équipe de deux ou plusieurs personnes. Il doit pouvoir faire sa part du boulot, efficacement, dans le délai imparti, pour ne pas ralentir ses coéquipiers ni mettre leur vie en danger par une négligence ou une maladresse.

Pouvoir travailler en hauteur
Si vous avez peur des hauteurs et êtes enclin au vertige, la charpenterie n’est pas une carrière que vous devez envisager. Le charpentier est continuellement dans les airs pour poser une charpente, la traiter, réparer un toit, visser une poutre etc. C’est un métier qui vous oblige à être plus dans les airs que par terre. Cela dit, il faut pouvoir regarder dans le vide sous ses pieds sans faire une crise de panique. La charpenterie, ce n’est donc pas pour les vertigineux.

Être robuste
Voulez-vous être charpentier ? Travaillez vos biceps et vos pectoraux. Vous n’avez pas dû voir beaucoup de charpentiers frêles et maigrichons dans votre entourage. Ce n’est pas anodin. Car, en plus de ses qualités intellectuelles et humaines, le bon charpentier doit avoir des arguments physiques de taille. La robustesse en fait partie. Il faut de la force et de l’endurance pour travailler du bois, manier certains matériaux et certains outils parfois lourds.

À ces différentes qualités se reconnaît le bon charpentier. Vous êtes sûr d’avoir une belle carrière dans le milieu si vous les réunissez toutes. S’il vous manque l’une ou l’autre, travaillez à les développer et n’oubliez pas de vous informer sur les aptitudes supplémentaires auxquelles s’identifie un bon charpentier.

About the author