Changement de gouttières : conseils pratiques

Les gouttières sont discrètes et passent souvent inaperçues, mais elles sont indispensables pour la protection des maisons. Elles favorisent l’évacuation des eaux pluviales et préservent les bâtiments des intempéries comme les fortes précipitations, les tempêtes, etc. Leur contrôle et leur nettoyage s’avèrent donc importants. Vous est-il venu à l’esprit, à un moment donné, de changer votre gouttière ? Supposons que oui, mais vous ne savez comment procéder ? Découvrez les moyens pouvant vous permettre de changer votre gouttière.

Qu’est-ce que la gouttière et pourquoi la changer ?
Souvent conçue en aluminium ou en zinc, la gouttière limite les déchets et les débris en favorisant un écoulement fluide de l’eau. Cette grille protège contre les aléas de la nature à savoir, les pluies abondantes, le gel, la grêle et autres. Elle est importante dans ce sens où elle permet d’éviter tout risque de pénétration de l’eau à travers la toiture.

De plus, la façade de la maison est préservée. Son changement n’est pas moins à prendre en compte. Parce qu’une gouttière usée, abimée, expose votre maison à de considérables risques de dégradation. Elle peut ne pas être uniquement sur le plan esthétique. Cette dégradation peut attaquer la stabilité des fondations de votre logement. Surtout quand l’évacuation des eaux ne se fait plus de façon régulière.

Changement de gouttières : conseils pratiques

Vous vous demandez certainement ce qui peut causer cette altération ? Exposée à ces faits naturels précités (effets des rayons solaires, la chute de neige, la tempête, etc.) votre gouttière peut connaitre un relâchement, un affaiblissement. C’est pourquoi il est important de procéder à son contrôle permanent, et si, abimée, à son changement. L’état de votre gouttière après l’inspection vous permettra de savoir s’il faut la changer ou la réparer.

Comment changer sa gouttière ?
Il existe plusieurs matériaux de gouttière. Vous en trouverez en cuivre, en bois, en acier, en zinc, en aluminium, en matériaux composites ou encore en PVC. Il faut rappeler qu’aujourd’hui, ce sont les gouttières en zinc ou en PVC qui équipent nos maisons. Le changement de gouttières requiert une organisation.

L’inspection de la gouttière
Vérifier l’état de la gouttière est important. Cette dernière peut être fissurée ou endommagée. En procédant au contrôle, vous décèlerez les problèmes qui l’assaillent. L’opération doit être minutieusement préparée afin d’éviter n’importe quel risque d’accident. L’inspection succède au nettoyage de la gouttière pour la libérer des déchets et débris. Vous aurez certainement besoin de chaussures, de gants, d’un casque si possible et bien sûr d’une échelle. Prenez donc garde !

Repérage des parties dégradées
Les signes peuvent vous permettre de vérifier l’état de votre gouttière. Vous pouvez constater des fissures ou des parties lézardées, d’énorme quantité d’eau stagnée ou leur fuite par les joints. Tout comme vous verrez aussi des crochets détériorés. L’un de ces éléments vous montre que votre gouttière est abimée. Elle ne joue donc plus son rôle et nécessite un changement. Vous pouvez opter pour des gouttières en acier ou en PVC. Le changement demande le choix du matériau et la pose.

Exemple de pose d’une gouttière en PVC
Elle se fait sans trop d’accrocs, la pose. Le respect des étapes de pose vous facilitera le travail. Surtout que la sensibilité et la composition du matériau font de ce dernier un simple objet. Il est recommandé, avant toute opération, de s’exercer à fixer les divers éléments depuis le sol. L’expertise vous conférera une certaine facilité à poser la gouttière. C’est d’ailleurs plus simple de poser cette gouttière en hauteur. Dans ce cas, procédez à un tracé de la gouttière en respectant une pente de 5 mm par mètre environ.

La pente est nécessaire pour une bonne évacuation des eaux pluviales. Pour les crochets, les points de fixation doivent être mis dans les repères à intervalle de 40 à 50 cm. Ensuite, vous pouvez fixer à la toiture, les crochets. Il faut rappeler que les méthodes de fixation peuvent diverger en fonction du type de crochet. Les coupes nécessaires interviennent et l’assemblage des éléments divers s’ensuit. Il existe des colles spéciales PVC qui sont conseillés pour l’assemblage. Collez donc les fonds de gouttière.

Vous placez ainsi votre gouttière. Après cela, au fil de plomb, vous essayerez de tracer sur le mur l’axe vertical qui vous servira de conducteur pour poser la gouttière. Les manchons, les coudes et les autres éléments doivent être assemblés au sol et collés. Avec les colliers, vous pouvez fixer les tuyaux de descente en débutant par le plus haut manchon.

La descente doit être posée à 2 cm du mur. Vous visserez enfin les brides des colliers pour le renforcement de l’adhésion. Il faut noter que le respect de la pente pour la pose des crochets (5 mm par mètre) est le plus important. Car la plus basse partie se trouve au point de l’évacuation.

About the author